Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Laboratoire Angevin de Recherche en Ingénierie des Systèmes


Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    DIP

    DIP

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Projet de Recherche DIP

    Dynamomètre Isocinétique Portatif

     

    Équipes : Systèmes Dynamiques et Optimisation

    Labellisation : aucune

    Durée : 1 an (2020-2021)

    Financement : Réseau SAM (Santé, Activité physique, Métiers de l’Ingénierie et des Sciences humaines | Sarthe Anjou Mayenne)

    Personnels impliqués du LARIS : Nicolas Delanoue

    Partenaires du projet : Laurent GUILLAUMAT (LAMPI - ENSAM Angers), Pierre ABRAHAM (CHU Angers) Sylvain DURAND (MIP - Université du Mans) Romain CHAMPAGNE (Centre de rééducation Les Capucins – Angers), Raphaël GODET (Centre Hospitalier de Laval), Yoann RONZI (Centre de rééducation Les Capucins – Angers)

    Résumé

    L'objectif principal est de développer et valider un dynamomètre isocinétique portatif au niveau du genou pour l'évaluation des patients par rapport au « gold standard » (CON-TREX de chez Medimex du CH de LAVAL).

    Les dynamomètres isocinétiques sont des dispositifs d'évaluation de différents paramètres tels que la position, l'amplitude articulaire, la vitesse du mouvement, le mode de contraction, la force développée, le volume et l'intensité de l'exercice. Ils permettent aussi bien l'évaluation que la prise en charge rééducative. L'inconvénient de ces dispositifs est leur encombrement, leur coût et l'impossibilité de les utiliser de manière écologique.

     


     

    Pour ce faire, notre équipe pluridisciplinaire souhaite concevoir un exosquelette qui devra prendre en compte les fonctionnalités suivantes :

    • rattachement de l'exosquelette au corps du patient permettant la même configuration d'exercice que celle du « gold standard »;
    • motorisation de l'articulation du genou (pour simuler une charge pour stimuler les muscles extenseurs et fléchisseurs) intégrant un couplemètre permettant de mesurer la qualité de l'activité de rééducation (mesure du couple, position angulaire, vitesse, puissance, …) ;
    • un exosquelette réglable ou nécessitant des pièces interfaces moulables pour l'adapté à la morphologie du patient ;
    • une chaine d'acquisition des paramètres d'activité de rééducation issus du couplemètre pour assurer une analyse en temps réel ou/et différée.

    Si la preuve de concept aboutit, il est prévu de le poursuivre en étendant à d'autres articulations (Rachis lombaire, épaule).