Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Laboratoire Angevin de Recherche en Ingénierie des Systèmes


Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    IFM3R

    IFM3R

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Thèses CIFRE IFM3R - Institut Régional de Formation aux Métiers de Rééducation et de Réadaptation

    Étude du rythme mu alpha et du rythme mu beta par électro-encéphalogramme haute densité (EEG-HD) chez l'enfant avec paralysie cérébrale et atteinte unilatérale spastique.
    Doctorante : Josselin DEMAS
    Directeur de thèse : Mickael DINOMAIS; Co-directeur : Patrick Van Bogaert
    Encadrement industriel : J.-M. LOUCHET (IFM3R - SAINT-SÉBASTIEN-SUR-LOIRE)


    Début de thèse : 01/09/2017
    Équipe : Information, Signal, Image et Sciences du Vivant
    Contacts : mickael.dinomais@univ-angers.fr; Patrick.VanBogaert@chu-angers.fr

     

    Résumé

    Objectif : La paralysie cérébrale (PC) unilatérale spastique est caractérisée par une atteinte unilatérale du système sensitivo-moteur. L’intervention motrice précoce est recommandée afin de limiter le handicap neurologique. Cependant, le niveau de preuve des réhabilitations précoces proposées est faible. La difficulté pour évaluer les réhabilitations chez le jeune enfant tient au fait que le tableau clinique se modifie avec l’âge en raison de la maturation cérébrale. Dès lors, la recherche de biomarqueurs neurophysiologiques de réponse à la réhabilitation est un complément indispensable à l’évaluation clinique. Les rythmes cérébraux enregistrés en électro-encéphalographie (EEG) sont de ce point de vue particulièrement intéressants. L’EEG haute densité (EEG-HD), utilisant jusqu’à 256 électrodes, est une technique non invasive réalisable chez le nourrisson. Ainsi, deux types de rythmes caractérisent le système sensori-moteur : le rythme mu-beta peu décrit chez l’enfant et le rythme mu-alpha, qui est selon certains auteurs un biomarqueur de l’exécution et de la perception d’action utilisable chez l’enfant dès 9 mois. L’amplitude et la fréquence de ces rythmes vont se modifier durant l’enfance et augmenter avec l’âge. Les études en EEG-HD chez l’adulte ont montré que ces 2 rythmes étaient générés dans des régions différentes du système sensitivo-moteur. Les conditions d’enregistrement du signal EEG-HD et de traitements du signal dans le but de localiser les sources cérébrales des rythmes restent encore à développer chez le tout petit. La question de recherche principale est donc : quelles sont les caractéristiques du rythme mu alpha et du rythme mu beta chez l’enfant de 12 à 24 mois présentant une paralysie cérébrale avec atteinte unilatérale spastique?

    Méthode : x enfants de 12 à 24 mois, présentant une paralysie cérébrale avec une atteinte unilatérale spastique, seront enregistrés en EEG-HD au repos. Les rythmes mu alpha et mu beta seront caractérisés en termes de puissance et de localisation. Les modulations des rythmes, désynchronisation et resynchronisation, seront aussi caractérisées lors d’une tâche d’exécution motrice et d’une observation d’action. Les données électrophysiologiques seront corrélées avec l’évaluation fonctionnelle des membres supérieurs.

    Conclusion : Ce projet de recherche devrait permettre d’établir une méthodologie apte à analyser les rythmes mu chez le jeune enfant, ce qui ouvrirait la voie à des études visant à évaluer l’efficacité de différentes techniques de réhabilitation dans la PC spastique unilatérale.