Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Laboratoire Angevin de Recherche en Ingénierie des Systèmes


Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    LifeLongEMC

    LifeLongEMC

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Projet de Recherche LifeLongEMC

    Modélisation prédictive de l’évolution des performances CEM en transitoire des circuits intégrés sous contraintes environnementales et liées au cycle de vie

     

    Équipe : Sûreté De Fonctionnement et aide à la Décision

    Labellisation : aucune

    Durée : 36 mois (de octobre 2020 à août 2023)

    Financement : RFI Wise Pays de la Loire et Université d'Angers

    Personnels impliqués du LARIS : Mihaela BARREAU (Maître de conférence HDR), Laurent SAINTIS (Maître de conférence et porteur du projet)

    Ressources associées : ESEO-Tech équipe RF-EMC, IETR UMR CNRS 6164 (Institut d’Electronique et de Télécommunications de Rennes)

    Résumé :

    Les équipements électroniques professionnels, dans de nombreux domaines, ont des durées de vie attendues relativement longues (plusieurs dizaines d'années). Au cours de leur existence, ils peuvent être sujets à des stress liés à leur environnement (variations de température, d'humidité …) ainsi qu'à des changements de composants en cas de panne, situations pouvant avoir un impact sur leurs performances. Ainsi, afin de minimiser les coûts de ré-conception et de production, il est indispensable d'assurer, dès la phase de conception de ces équipements, une fiabilité et une durabilité maximales et, en particulier, de garantir qu'ils génèreront le moins possible de perturbations électromagnétiques et qu'ils seront eux-mêmes résilients vis-à-vis de ces dernières tout au long de leur cycle de vie.

    L'une des causes racines des possibles dysfonctionnements de ces équipements électroniques est le circuit intégré. En conséquence, le travail de thèse proposé a pour objectif de développer des modèles permettant de prédire les performances des circuits intégrés vis-à-vis des perturbations électromagnétiques tout au long de la vie série de l'équipement qu'ils composent. A terme, ces modèles auront pour vocation d'être validés puis incorporés aux données fournies par les fabricants de circuits intégrés afin de faciliter la conception de produits électroniques à la fois fonctionnels et durables.