Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Laboratoire Angevin de Recherche en Ingénierie des Systèmes


Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    HYDROL44

    HYDROL44

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Projet de Recherche HYDROL44
    « Conception, commande et diagnostic de systèmes de production d’énergie renouvelable par hydrolienne »

     

    Équipe : Sûreté De Fonctionnement et aide à la Décision


    Labellisation : EMC²


    Durée : 2011-2016

     

    Financement : Région Pays de la Loire


    Personnels impliqués du LARIS : Grémy-Gros Cécile (MCF), Kobi Abdessamad (PR), Saintis Laurent (MCF), Tiplica Téodor (MCF), Verron Sylvain (MCF)

     

    Partenaires du Projet :

    5 laboratoires de recherche : IREENA, LMF, LBMS, IRENav.
    3 entreprises : ALSTOM, ECA EN et SARELM

     

     

    La France a lancé en 2007 une vaste réflexion nationale dans le cadre du Grenelle de l’environnement. Ses conclusions ont été complétées en 2009 par le Grenelle de la mer dont le plan « Énergies bleues » prévoit que la part des énergies renouvelables dans la consommation électrique sera de 33 à 40 % en 2020, avec une capacité de production de 6.000 MW d’énergies marines renouvelables (EMR) regroupant l’énergie thermique et de la houle, les éoliennes offshore et la force motrice des courants avec les hydroliennes.

    Parallèlement, les acteurs publics et privés nationaux (EDF, régions Pays de la Loire et Bretagne, IFREMER, DCNS, Universités, Grandes écoles, etc.) ont signé en 2008 la convention IPANEMA (Initiative Partenariale Nationale pour l’Émergence des Énergies Marines) dont l’objectif est de coordonner les « moyens de recherche, de développement et de démonstration pour que la France puisse se positionner parmi les pays clés de cette filière industrielle et commerciale, tant au niveau national, qu’international ».


    Les régions Pays de la Loire et Bretagne concentrent tous les ingrédients nécessaires au développement de cette filière : des infrastructures portuaires, des industries et PME (construction navale électrotechnique, composite, etc.) possédant le savoir-faire et la technologie liés aux hydroliennes, et bien sûre des laboratoires de recherche regroupant toutes les compétences nécessaires. Toutes les pièces du puzzle sont donc réunies pour permettre aux PME régionales de se positionner sur ce marché émergent, avec un coût marginal d’accès à la filière un des plus favorables de France et probablement d’Europe.


    En permettant la constitution d’un consortium multi-compétence entre équipes de recherche ligérienne et brestoise HYDROL44 propose de s'intéresser à la problématique centrale de maintenance des fermes hydroliennes ; il doit déboucher sur les propositions :

    • d’un prototype original de génératrice d’hydrolienne adapté aux spécificités et contraintes de l‘hydrolien,
    • d’un modèle d’intégration et de pilotage d’une ferme optimisant l’extraction de l’énergie,
    • d’un outil de caractérisation du biofouling susceptible de dégrader les performances des hydroliennes,
    • d’une nouvelle méthode de diagnostic de l’isolation électrique des génératrices d’hydrolienne.

     

    L’équipe «Sûreté De Fonctionnement et aide à la Décision» (ex-LASQUO) du LARIS travaille sur la détection, le diagnostic et l’optimisation des systèmes par des approches basées sur l’exploitation des données. Cette équipe est impliquée dans une collaboration avec l’institut CIFRES (Centre International de Formation et Recherche pour l’Énergie Solaire) du Sénégal sur une thématique visant l’optimisation des éoliennes et la prévision de la production énergétique par des approches intégrant des données météorologiques. Par ailleurs, elle entretient déjà des partenariats avec des industriels œuvrant dans le domaine des énergies renouvelables.

     

     


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Contact : Sylvain Verron - sylvain.verron@univ-angers.fr