Go to contentGo to menuGo to searchGo to the news list

Laboratoire Angevin de Recherche en Ingénierie des Systèmes


Main navigation

    Search

    Breadcrumb

    PERCEIVE

    PERCEIVE

    • Share this page on social networks
    • E-mail this page

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Print this page

    Projet de recherche PERCEIVE

    Perception visuelle et Interaction en Environnement Virtuel

     

    Équipe : Information, Signal, Image et Sciences du Vivant

    Labellisation : non

    Durée : 01/05/2015 au 01/12/2016

    Financement : Commission Recherche de l'Université d'Angers

    Personnels impliqués du LARIS : Paul Richard, Emmanuelle Richard

     

    Partenaires du projet : LPPL - Emmanuelle Ménétrier (porteur du projet), Philippe Allain, Jérémy Besnard, Christophe Boujon, Didier Le Gall; CHU Angers - Philippe Allain, Didier Le Gall; CEREMA - Vincent Boucher

     

     

    L'objectif de ce projet est de déterminer comment les connaissances modulent les interactions du sujet avec son environnement dans le cadre d'activités de la vie quotidienne. Cette question sera traitée par le biais d'environnements virtuels (EV) développés par le LARIS : une simulation de conduite et un supermarché virtuel.

     



    Outre le fait de présenter une validité écologique plus importante que les études réalisées jusqu'alors, en permettant une immersion du sujet dans la situation, les EV présentent l'avantage de contrôler les différents paramètres qui les constituent (e.g. couleur, luminance des objets). Ce dernier point se révèle crucial dans la mesure où le comportement visuel des individus est également déterminé par les caractéristiques de bas niveau qui constituent l'environnement perçu. L'effet des connaissances sera étudié par le biais de deux approches complémentaires. La première, reposant sur le paradigme de l'expertise cognitive, viser à comparer les performances d'experts et de novices en conduite automobile et, la seconde, reposant sur une approche neuropsychologique, contrastera des patients présentant une altération des connaissances avec des sujets sains. Ces deux populations seront croisées avec les deux environnements décrits ci-dessus, et les données recueillies seront à la fois de nature comportementale et oculométrique.