Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Laboratoire Angevin de Recherche en Ingénierie des Systèmes


Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Avis de présentation de travaux de Mickaël DINOMAIS

    Avis de présentation de travaux de Mickaël DINOMAIS

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    AVIS DE PRÉSENTATION DE TRAVAUX DE MICKAEL DINOMAIS EN VUE DE L'OBTENTION DU DIPLÔME D'HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES

    Faculté de Médecine - AMPHI 200 - Rue Haute de Reculée - 49045 ANGERS Cedex 01

    Le 20 avril 2015

    Thème : Motricité : de l’étude des données en neuroimagerie à l’analyse des déficiences, des limitations d’activité et des restrictions de participation

     

    Résumé des travaux:

    Nos travaux concernent l’évaluation de la motricité après lésion cérébrale, particulièrement dans le cas de la paralysie cérébrale. Il s’est agi en particulier d’étudier en IRM fonctionnelle les structures cérébrales responsables de la production du mouvement ainsi que les facteurs influençant leur fonctionnement. Nous avons montré chez l’enfant présentant une paralysie cérébrale que l’observation du mouvement, l’imagination du mouvement, et la motricité dans un environnement de réalité virtuelle pouvaient être utilisées comme méthodes de rééducation des déficiences motrices. Le développement de ces stratégies thérapeutiques et la construction de protocoles prospectifs d’évaluation de leur efficacité nécessite de disposer d’outils spécifiques et nous avons proposé un questionnaire d’évaluation des habiletés motrices en imagerie mentale. Nos travaux de recherche en IRMf permettent de proposer des hypothèses quant aux mécanismes physiopathologiques sous-tendant ces stratégies thérapeutiques, en analysant plus finement la motricité cérébrale chez le sujet sain et présentant des déficits moteurs ainsi qu’au cours de tâches spécifiques d’imagerie motrice. Nous avons pu démontrer qu’en présence de lésion cérébrale précoce située au niveau de l’hémisphère cérébral gauche, les processus d’imagination motrice étaient perturbés. L’imagination motrice dans ce contexte de lésion de l’hémisphère gauche ne semble pas être une bonne voie de rééducation. En complément de ces recherches concernant la production du mouvement et de sa sélectivité, nous nous sommes intéressés à l’évaluation, dans le cadre de la pathologie pédiatrique, de techniques invasives de traitement de la spasticité dont les mécanismes d’action sont connus. Dans ces travaux de recherche, nous avons évalué la douleur des enfants lors des injections de toxine botulique, douleurs qui pourrait à terme rendre inacceptable pour l’enfant d’autres gestes d’injection de toxine, et évalué une stratégie diagnostique en cas de suspicion de dysfonctionnement d’un dispositif intra-thécal de délivrance de baclofène.