Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Laboratoire Angevin de Recherche en Ingénierie des Systèmes


Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Soutenance de thèse de Monsieur Hasan AL HASAN

    Soutenance de thèse de Monsieur Hasan AL HASAN

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Soutenance de thèse de Monsieur Hasan AL HASAN

    9h30 |Le@rning-lab | Institut de Mathématiques Appliquées (IMA) | Université Catholique de l'Ouest | Angers

    Le 28 mai 2019

    Sujet : Ordonnancement de blocs opératoires avec prise en compte des contraintes de stérilisation des instruments chirurgicaux

    Directeur de thèse : Monsieur David RIVREAU

    RÉSUMÉ

    Bien qu’ils soient la principale source de revenue d’un système hospitalier, les blocs opératoires en constituent l’un des principaux postes de dépense. Aussi, dans une période de restriction budgétaire telle qu’actuellement, rationaliser et optimiser leur gestion constituent un levier important de réductions des coûts pour la structure. C’est sur cet aspect que contribuent les travaux présentés dans cette thèse, et plus particulièrement sur l’établissement de programmes opératoires optimisés.

    Prenant appui sur l’unité de chirurgie orthopédique du Centre Hospitalier Universitaire d’Angers, nous proposons donc des outils d’aide à la décision pour la planification des interventions chirurgicales tout en prenant en compte les contraintes liées à la stérilisation d’un certain nombre d’instruments médicaux tels que les kits d’intervention. L’objectif de ces outils est de contribuer à la réduction des coûts de fonctionnement des blocs opératoires en maximisant leur taux d’occupation par une planification des opérations adéquates, tout en évitant autant que possible le recours aux heures supplémentaires, les stérilisations de matériels en urgence (qui perturbent le processus de stérilisation de l’établissement, engendrant des coûts de fonctionnement qui pourraient être évités), etc.

    Après avoir positionnée notre problématique au sein de la littérature existante, nous nous intéressons dans un premier temps au cas où l’ensemble des données est connu avec certitude et nous proposons un modèle de programmation linéaire à variables mixtes ainsi qu’une heuristique de construction de solutions dont les résultats améliorent sensiblement la planification des blocs opératoires effectuées par l’unité de chirurgie orthopédique du CHU d’Angers. Nous étendons ensuite cette approche en adoptant une politique d’horizon roulant permettant de prendre en compte l’arrivée dynamique des patients et nous montrons par le biais des résultats obtenus que cette technique permettrait d’améliorer largement le processus de planification des opérations du bloc, sous réserve que les données (et notamment les durées opératoires) soient connues de façon certaine.

    Cette dernière hypothèse ne tenant pas dans le cas réel, nous proposons de la lever en proposant de robustifier dans un premier temps notre approche statique de deux façons différentes que nous comparons pour pouvoir adapter la plus efficiente dans le cas dynamique. A l’issue de ces travaux, nous constatons une amélioration de l’ordre de 54% du processus de planification en termes d’heures supplémentaires, une réduction drastique du nombre de stérilisations à effectuer dans l’urgence (de l’ordre de 90%) et d’une hausse significative du taux d’occupation des blocs opératoires (5.7%).