Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Laboratoire Angevin de Recherche en Ingénierie des Systèmes


Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Soutenance de thèse de Monsieur Nabil BEN SAID AMRANI

    Soutenance de thèse de Monsieur Nabil BEN SAID AMRANI

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Soutenance de thèse de Monsieur Nabil BEN SAID AMRANI

    10h00 |ENSA de Tanger | Tunisie

    Le 1 juillet 2019

    Sujet : Évaluation de la fiabilité des systèmes mécatroniques en phase de développement

    Directeur de thèse : Madame Mihaela BARREAU

    Résumé

    L’étude de la fiabilité des systèmes mécatroniques est un axe de recherche relativement récent. Ces études doivent être menées au plus tôt au cours de la phase de conception, afin de prévoir, modéliser et concevoir des systèmes fiables, disponibles et sûrs et de réduire les coûts et le nombre de prototypes nécessaires à la validation d’un système. Après avoir défini les systèmes mécatroniques et les notions de sûreté de fonctionnement et de fiabilité, nous présentons un aperçu des approches existantes (quantitatives et qualitatives) pour la modélisation et l’évaluation de la fiabilité, et nous mettons en évidence les points d’amélioration et les pistes à développer par la suite.

    Les principales difficultés dans les études de fiabilité des systèmes mécatroniques sont la combinaison multi-domaines (mécanique, électronique, informatique) et les différents aspects fonctionnels et dysfonctionnels (hybride, dynamique, reconfigurable et interactif). Il devient nécessaire d’utiliser de nouvelles approches pour l’estimation de la fiabilité. Nous proposons une méthodologie d’évaluation de la fiabilité prévisionnelle en phase de conception d’un système mécatronique, en prenant en compte les interactions multi-domaines entre les composants, à l’aide de la modélisation par Réseaux de Pétri, Réseaux bayésiens et fonctions de croyance.

    L’évaluation de la fiabilité en phase de développement doit être robuste, avec une confiance suffisante et prendre en compte tant les incertitudes épistémiques concernant les variables aléatoires d’entrée du modèle utilisé que l’incertitude sur le modèle pris en hypothèse. L’approche proposée a été appliquée à l’«actionneur intelligent» de la société Pack’Aero.

     

    Mots clés :

    Mécatronique, fiabilité, modélisation fonctionnelle et  dysfonctionnelle, interactions multi-domaines, facteur d’influence, réseaux de Pétri, réseaux Bayésiens dynamiques, incertitudes épistémiques, fonctions de croyances, réseau évidentiel.