Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Laboratoire Angevin de Recherche en Ingénierie des Systèmes


Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Soutenance de thèse de Rabah BOUKRA

    Soutenance de thèse de Rabah BOUKRA

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Soutenance de thèse de Monsieur Rabah BOUKRA

    10h l ISTIA - Amphi E - 62 avenue Notre Dame du Lac l ANGERS

    Le 2 décembre 2013

    Sujet : Contributions à la modélisation, l'évaluation de performances et la commande des systèmes à événements discrets à l'aide des automates (max,+).

    Directeur de thèse : M. Sébastien LAHAYE,  co-encadrant : M. Jean-Louis BOIMOND

    Résumé :

    Les travaux abordés dans cette thèse concernent la modélisation des systèmes à événements discrets à l’aide d’automates à multiplicités dans l’algèbre (max,+), appelés automates (max,+).

    Nous proposons des représentations alternatives pour les automates (max,+). Celles-ci traduisent l’évolution des automates de façon approximative, car seuls leurs comportements extrémaux sont décrits, mais il est escompté de pouvoir résoudre à l’aide de celles-ci des problèmes importants avec une complexité raisonnable. Plus exactement, des équations récursives ont été définies dans l’algèbre (max,+) et l’algèbre (min,+) afin de décrire les comportements pire-cas et meilleur-cas des automates (max,+). Il est montré que ces représentations permettent d’évaluer les performances de systèmes avec une faible complexité de calcul.

    L’influence d’une entrée exogène peut être prise en compte dans ces représentations et on obtient alors un modèle analogue aux équations d’état standard pour les systèmes non-autonomes dans l’algèbre (max,+). Cette caractéristique permet l’adaptation de lois de commande développées pour les systèmes (max,+) linéaires aux systèmes à événements discrets appréhendés à l’aide d’automates (max,+).

     

    Mots clés

    Systèmes à événements discrets, modélisation, automates (max,+), évaluation de performances, commande.